Employabilité

Le travail demeure jusqu’ici le principal motif d’immigration. D’autres motifs sont le regroupement familial et la demande d’asile. Les migrantes et migrants ne réussissent pas tous à s’intégrer d’emblée dans le monde du travail. Cela est souvent dû non seulement aux obstacles administratifs, mais aussi à un manque de formation, un faible niveau de connaissances linguistiques ou une expérience insuffisante dans la maîtrise des relations sociales.

Le domaine de l’encouragement Employabilité poursuit deux objectifs:

  • Les migrants doivent être capables de se prendre rapidement en charge. Pour cela, ils disposent de programmes qui les préparent à la formation professionnelle et améliorent leur employabilité.
  • Les capacités et les talents des personnes admises à titre provisoire et des réfugiés sont également identifiés à un stade précoce afin d’aider ces derniers à gagner rapidement leur autonomie.

La plupart des migrantes et migrants souhaitent subvenir eux-mêmes aussi rapidement que possible à leurs besoins. Un emploi favorise leur intégration à de nombreux points de vue. L’échange avec les collègues de travail, le développement d’un cercle de connaissances, l’utilisation active et pratique de la langue et l’expérience de la culture du travail suisse, avec ses valeurs et ses normes, ont des répercussions particulièrement positives sur l’intégration.

Néanmoins, l’accès au marché de l’emploi reste particulièrement difficile pour un certain nombre de migrants. Cela concerne surtout les réfugiés, les personnes admises à titre provisoire et les jeunes arrivés tardivement en Suisse. Les mesures d’intégration spécifiques s’adressent à ces groupes.

La clarification des aptitudes potentielles et des mesures à prendre en conséquence est essentielle pour que les migrants aient une perspective claire concernant la contribution qu’ils doivent fournir. La coordination des différentes structures et mesures est également importante. Les institutions existantes, de l’aide sociale à la formation professionnelle, en passant par les services régionaux de l’emploi, doivent travailler en étroite collaboration les uns avec les autres pour que l’intégration sur le marché du travail réussisse.

Enfin, l’implication des entreprises et des associations interprofessionnelles est également essentielle. Ces dernières s’intéressent à la main d’œuvre qualifiée et proposent des postes de travail et d’apprentissage ainsi que des stages.

En savoir plus sur les pratiques d’intégration du domaine de l’encouragement
Arbeitsmarktfaehigkeit_2_F.png
Arbeitsmarktfaehigkeit_1_F.png
Arbeitsmarktfaehigkeit_3_F.png

Contributions similaires

Evaluation du potentiel

L’évaluation du potentiel est un élément central de ce case management et sert de point de départ pour l’élaboration d’un plan d’intégration individuel. Le rapport comprend des informations complètes.

Rapport

Adolescents arrivées tardivement en Suisse

Etats des lieux de la formation des adolescents et jeunes adultes arrivées tardivement en Suisse (Résumé disponible en français).

Résumé

Dialogue sur l'intégration

Le dialogue sur l'intégration «au travail» donne des idées, des astuces, des informations et des conseils.

Dialogue sur l'intégration